Je réalise souvent des travaux pratiques sur l'utilisation d'un VPN (Virtual Private Network) pour les étudiants ou les entreprises. Pour rappel, un VPN permet de vous protéger lorsque vous êtes connectés en Wi-Fi à des réseaux non maîtrisés (fastfood, bibliothèques, aéroports, etc.). Une personne malintentionnée pourrait espionner votre connexion pour prendre connaissance de vos identifiants ou/et mots de passe (pour plus d'informations, lisez la méthode du Man In The Middle et l'ARP Spoofing). Le VPN permet également de vous protéger des traces de vos navigations auprès de votre fournisseur d'accès à Internet. Enfin, cela permet de se connecter à des sites Internet qui n'autorisent pas les connexions françaises (c'est le cas de quelques médias américains depuis la mise en place du RGPD). Bref, c'est utile.

Auparavant, j'avais NoLimitVPN (Uppersafe maintenant) qui me convenait assez bien après avoir essayé d'autres fournisseurs (HMA etc.). Et puis récemment, j'ai testé ProtonVPN (le service VPN de ProtonMail, en Suisse). Et je dois dire que j'ai été assez séduit. En effet, l'installation est très simple (je ferai un billet sur le sujet plus tard) et le service fonctionne bien. De plus, ils assurent la confidentialité de la navigation. En effet, car ils indiquent ne garder aucun logs et protègent également les requêtes vers les DNS.

Vous pouvez retrouver l'ensemble du discours commercial sur le site Internet de ProtonVPN.

J'en parle maintenant, car il s'agit du fameux #BlackFriday et que ce week-end, ProtonVPN offre une année supplémentaire pour une année de souscription pour l'offre ProtonVPN Plus (qui suffit à la majorité des personnes).